Recettes naturelles

eDCZb6qSTz2Sh1DjqC3Wew.jpg

Mon univers

​​Maintenant que mon jardin médicinal prend forme, j'alterne mes cueillettes entre celui-ci et la nature. Mes cueillettes sauvages concernent principalement l'ortie, le sureau, la camomille romaine, les bourgeons de sapin ou encore le plantain. Chaque année, je découvre de nouvelles plantes au gré de mes balades. Quant au jardin, il me procure le tilleul, le lilas, les menthes diverses, la mélisse, l'angélique, le souci, la verveine et bien d'autres encore. Mon jardin médicinal ne fait que s'agrandir d'année en année. J'y passe énormément de temps à semer, planter, arroser, pailler et finalement récolter au petit matin, après que la rosée se soit complètement évaporée ou juste quand la fleur vient de s'ouvrir comme la mauve et le souci par exemple. Si je n'ai pas les plantes nécessaires, je me les procure en herboristerie ou chez un producteur de plantes médicinales local mais ce n'est que pour une minorité de plantes (bardane, reine des prés).

Une fois les plantes et fleurs récoltées, viennent les trois étapes suivantes : le nettoyage, le séchage et la conservation. Je nettoie les plantes sur pied avec un bon arrosage. Puis, je fais sécher les plantes à plat sur des claies dans un séchoir solaire "fait maison", sans apport d'énergie extérieure. Je les conserve à l'abri de la lumière et au sec, Elles serviront pour composer diverses tisanes.